L’aventure du concours Rousseau 2020 vue par Fatima Gueye

 

WhatsApp Image 2020-04-20 at 20.34.09

Le concours Charles Rousseau est un concours de procès simulé en droit international organisé sous l’égide du Réseau Francophone de Droit International (RFDI) qui se déroule chaque année dans une ville ou pays différent. Le concours porte sur un différend fictif au sujet duquel les étudiants participants doivent soumettre la réflexion juridique d’un avocat et défendre une partie. Il comporte donc deux phases : une phase écrite avec des mémoires rédigés par chaque partie adverse et une phase orale, la plaidoirie où ils devront défendre oralement les arguments contenus dans leur mémoire.

 

Cette année, l’Université de Cergy-Pontoise était représentée par DEFACQUE Camille, RYAN Camille, AZAIEZ Alexandre et GUEYE Yaye Fatima. Le différend opposait le Siroco ancien pays colonisé et la Zwanze son ancien pays colonisateur à qui il réclamait l’ensemble de ses biens culturels qu’il a perdus durant et après la colonisation. Le Siroco était représenté par Maitres GUEYE et AZAIEZ et la Zwanze par Maitres DEFACQUE et RYAN.

 

L’aventure a ainsi débuté au mois d’Octobre quand, après de tumultueuses épreuves de présélection au sein de la promotion, les quatre candidats ont commencé leur voyage dans le domaine jusque-là inconnu d’eux, du droit international culturel.

Il s’agit d’une branche du droit international peu commune et peu mentionnée dans les cours d’amphithéâtres et manuels généraux voire totalement absent de façon global. De là était la difficulté de l’épreuve, mais de là aussi son charme. Il s’agissait avant tout d’être avide de savoir, d’être aux aguets de toutes les informations relatives à la restitution des biens culturels après une colonisation. A défaut de précédent sur la question, il fallait compenser le manque de jurisprudence par des recherches assidues et un profond travail de réflexion juridique. En cela, l’aventure a été belle et enrichissante. Elle nous aura appris à mûrir et pousser notre réflexion, notre sens de l’analyse, notre goût du savoir et de la recherche. Il était question de « Danilou », d’hominidé médiéval, de glaives, d’arcs, de trirème et tout autre sorte d’objets culturels historiques et nous avons voyagé avec eux dans le temps et à travers les livres, pour découvrir leur licite possesseur. Le travail demandait beaucoup d’efforts et de sacrifices. Il n’a pas été aisé mais il nous aura appris beaucoup de choses. Nous n’aurons donc aucun regret des longues journées de recherches passées à Cujas et des nuits écourtées à nous demander « comment prouver que la restitution est un droit du Siroco » ou l’inverse pour la Zwanze.

Nous ne sommes pas allés au bout du voyage malheureusement, le Coronavirus en a décidé autrement. Mais il en aura valu la peine.

Mardi, nous avons été enchantés de découvrir que nos efforts ont porté leurs fruits. L’Université de Cergy-Pontoise est classé 1ère Université de France et 3e au concours dans le palmarès des meilleurs mémoires écrits. C’est certes un beau couronnement et une belle fin pour cette belle année. Mais même si nous n’avions aucun prix nous aurions tout de même gagné parce que la connaissance n’a pas de prix et le Concours Charles Rousseau nous en a largement gratifié.

 

Par Fatima Gueye

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :